Document sans titre
jeudi 23 mai 2019.
Document sans titre

MENU

Patrimoine culturel

Livres et activités   littéraires

Arts

Festivals

Activités culturelles

Formation artistique

Coopération Internationale

Etablissements
Historique

Contact

Adresses utiles

Procédures administratives
Shémas Directeurs
Expressions Culturelles
 
 
 

Semaine du patrimoine culturel amazigh

Le ministre de la Culture Mr Azzedine Mihoubi à procédé ce dimanche au centre des Arts et de la Culture, sis au palais des Rais d’Alger (Bastion 23), au lancement de la Semaine du patrimoine culturel amazigh, qui se déclinera par plusieurs manifestations et s’inscrivant dans le cadre de la célébration officielle de Yennayer. Mr Azzedine Mihoubi, accompagné du wali d’Alger, a fait le tour de plusieurs stands où lui ont été présentés de multiples objets traditionnels, tels que des poteries, des peintures, de la broderie ainsi que des tapis représentant le savoir-faire national sous toutes ses variantes. S’exprimant à cette occasion, le ministre a insisté sur le fait que la célébration de cette fête est un moment « fort » de notre « histoire » consacrée par le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, qui l’a institutionnalisée. « Il s’agit là d’un saut unificateur pour notre peuple », a-t-il mis en exergue, avant d’annoncer que cette manifestation culturelle est organisée par la wilaya d’Alger. « Nous avons choisi cet espace pour organiser cette Semaine du patrimoine avec un programme très varié. Le palais des Rais abritera tout au long de cette semaine des expositions de produits artisanaux créés par nos artisans, soucieux de la préservation de notre patrimoine», a indiqué Mr Azzedine Mihoubi, qui a affirmé que cet événement est en réalité une halte permettant au peuple algérien de vivre en symbiose avec son histoire et son identité dont il est absolument « fier » et ce, dans toutes ses dimensions, à savoir arabité, amazighité et islamité.



« La célébration de Yennayer permettra de se réapproprier notre héritage culturel. Cette semaine n’est pas propre à Alger, mais touchera l’ensemble des villages, villes et wilayas du pays pour réaffirmer l’unité de notre nation », a-t-il conclu.
C’est sous un soleil radieux et dans une ambiance festive qu’est arrivé, hier, le ministre de la Culture au centre des Arts et de la Culture, sis au palais des Rais d’Alger (Bastion 23), pour procéder, solennellement, au lancement de la Semaine du patrimoine culturel amazigh, qui se déclinera par plusieurs manifestations et s’inscrivant dans le cadre de la célébration officielle de Yennayer. S’engouffrant dans ce mythique lieu d’un pan de l’histoire du pays, Azzedine Mihoubi, accompagné du wali d’Alger, a fait le tour de plusieurs stands où lui ont été présentés de multiples objets traditionnels, tels que des poteries, des peintures, de la broderie ainsi que des tapis représentant le savoir-faire national sous toutes ses variantes. S’exprimant à cette occasion, le ministre a insisté sur le fait que la célébration de cette fête est un moment « fort » de notre « histoire » consacrée par le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, qui l’a institutionnalisée. « Il s’agit là d’un saut unificateur pour notre peuple », a-t-il mis en exergue, avant d’annoncer que cette manifestation culturelle est organisée par la wilaya d’Alger. « Nous avons choisi cet espace pour organiser cette Semaine du patrimoine avec un programme très varié. Le palais des Rais abritera tout au long de cette semaine des expositions de produits artisanaux créés par nos artisans, soucieux de la préservation de notre patrimoine», a indiqué Azzedine Mihoubi, qui a affirmé que cet événement est en réalité une halte permettant au peuple algérien de vivre en symbiose avec son histoire et son identité dont il est absolument « fier » et ce, dans toutes ses dimensions, à savoir arabité, amazighité et islamité. « La célébration de Yennayer permettra de se réapproprier notre héritage culturel. Cette semaine n’est pas propre à Alger, mais touchera l’ensemble des villages, villes et wilayas du pays pour réaffirmer l’unité de notre nation », a-t-il conclu.
Document sans titre

AVIS

Convention de coopération avec le syndicat National des architectes

 

 

PORTAIL « SIDJILCOM » DU CNRC